Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Dr. LAHLOU NAJIB ALLERGOLOGUE

Dr. LAHLOU NAJIB ALLERGOLOGUE

Les allergies au Maroc : et si c'était une allergie ? pensez-y....


ALLERGIE DE L'ENFANT

Publié par Dr. Lahlou Najib sur 26 Mars 2018, 18:15pm

ALLERGIE DE L'ENFANT : IL FAUT AGIR VITE !!

Une véritable épidémie qui ne s’explique plus seulement par des facteurs génétiques, mais aussi par des changements liés à notre environnement: industrialisation, excès d’hygiène, particules fines, habitudes alimentaires… Cette évolution touche particulièrement les 0 à 15 ans, dont la carrière allergique peut être atténuée si elle est traitée à temps. 
Une allergie, c’est le système immunitaire qui surréagit à quelque chose qu’il devrait tolérer, et c’est dès la naissance que ces surréactions s’expriment, avec des nourrissons qui font de l’eczéma atopique. En soi, l’eczéma n’est pas une allergie, mais ces enfants ont des prédispositions à développer par la suite des allergies respiratoires ou alimentaires.
Un risque qui pourrait être multiplié si l’enfant est né par césarienne, ce mode d’accouchement serait associé à un risque accru pour l’enfant de développer des maladies allergiques car venu au monde dans un concept aseptisé, il n’a pas l’opportunité de créer une flore intestinale complète comme le ferait un enfant qui naît par voies basses et est en contact avec la flore vaginale de sa mère. C’est l’enjeu de la mise en place du microbiote qui semble être à l’origine de cette différence statistique, moins la flore intestinale est diversifiée chez le nouveau-né, plus les risques de développer des allergies augmentent.
Chez l'enfant, les allergies sont aujourd'hui plus graves et plus fréquentes . Un enfant qui naît aujourd'hui en ayant un parent allergique a entre 30 et 50 % de risques de le devenir également. Et ceux habitant dans des zones polluées souffrent 2 fois plus d'asthme allergique et 3 fois plus d'eczéma que les autres enfants. Quant à l'allergie alimentaire, elle est 2 fois plus fréquente chez l'enfant que chez l'adulte.
On n'a pas suffisamment pris conscience de la gravité possible d'une allergie chez l'enfant. 87 % ignorent que l'allergie peut se diagnostiquer dès les premiers mois de vie, 80 % sous-estiment ses retentissements sur les performances scolaires et l'absentéisme, et 64 % ne savent pas qu'elle peut survenir à tout âge de la vie.
Entre l'apparition des premiers symptômes allergiques chez l'enfant et la consultation , il se passe souvent 7 ans. Or, durant toutes ces années de non-prise en charge, l'allergie a le temps de dégénérer et de s'aggraver. C'est ainsi que la rhinite allergique peut devenir un asthme !
Et lorsque l'allergie est diagnostiquée et traitée, seuls 50 % des enfants et 30 % des adolescents respectent leur traitement !

ALLERGIE    DE    L'ENFANT
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives