Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Dr. LAHLOU NAJIB ALLERGOLOGUE

Dr. LAHLOU NAJIB ALLERGOLOGUE

Les allergies au Maroc : et si c'était une allergie ? pensez-y....


TOUX ABOYANTE !

Publié par Dr. Lahlou Najib sur 29 Mars 2018, 17:50pm

TOUX    ABOYANTE  !

TOUX ABOYANTE !!
La toux aboyante est une toux sèche, qui apparaît lorsque le larynx est infecté . Cette toux profonde et rauque évoque le cri d'un phoque ou les aboiements d'un petit chien.
Elle accompagne diverses pathologies, certaines bénignes, d'autres plus sévères, certains troubles psychologiques ou neurologiques, et se produit également en cas d'inhalation d'un corps étranger.
Cette inflammation est généralement d'origine virale, mais est parfois causée par une bactérie. Elle touche principalement les jeunes enfants, de 1 à 6 ans. La toux aboyante survient brusquement, au cours de la nuit ,la voix est également rauque ou éteinte car l'inflammation du larynx complique le passage de l'air, ce qui se traduit par un bruit caractéristique à l'inspiration ( le stridor ).De la fièvre accompagne généralement la maladie. Une sollicitation trop importante des cordes vocales (cris) peut entraîner une laryngite aiguë. La consommation de produits irritants (alcool, tabac), les allergies, ou un reflux gastro-œsophagien sont en cause dans les laryngites chroniques.
La coqueluche est une maladie très contagieuse causée par la bactérie Bordetella pertussis , elle s'accompagne de toux aboyante, quinteuse, principalement nocturne, sans fièvre.
Une toux aboyante peut traduire la présence d'un corps étranger au niveau de la trachée, située juste sous le larynx.
Certaines toux aboyantes n'ont pas d'origine organique, mais psychologique , elles surviennent généralement chez le grand enfant ou l'adulte, se présentent sous forme de toux chronique, par quintes, qui se manifestent essentiellement en journée, et surtout en présence de tiers. Les traitements classiques de la toux restent sans effets.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives