Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Dr. LAHLOU NAJIB ALLERGOLOGUE

Dr. LAHLOU NAJIB ALLERGOLOGUE

Les allergies au Maroc : et si c'était une allergie ? pensez-y....


RAMADAN ET LES ASTHMATIQUES !

Publié par Dr. Lahlou Najib sur 20 Mai 2019, 15:30pm

RAMADAN ET LES ASTHMATIQUES !

RAMADAN ET LES ASTHMATIQUES !
Nourrissons, enfants, adultes, séniors… Nous sommes tous concernés par cette maladie chronique qui affecte les bronches et se manifeste par des crises d’oppression respiratoire. Ses symptômes varient d’un jour à l’autre et sont plus aigus la nuit. 
En fait, il n’y a pas un asthme, mais des asthmes. Chaque asthmatique développe ses symptômes : toux, sifflement dans la poitrine, sensation d’essoufflement … Mais ce n’est pas régulier. La maladie se traduit différemment, selon les patients. Face à l’asthme, nous ne sommes donc pas égaux.
S’il ne se guérit pas, l’asthme est aujourd’hui une maladie qui se soigne très bien. Et plus il est repéré tôt, plus les séquelles seront limitées. L’objectif du traitement n’est pas tant de guérir la maladie que d’améliorer la qualité de vie. Car l’asthme est une affection chronique. Elle dure toute la vie. Les patients doivent l’apprivoiser, apprendre à vivre avec, tout simplement.
Chez la plupart des malades, les corticoïdes sont désormais administrés directement dans les bronches c.à.d là où il est nécessaire . Le plus important, c’est de comprendre que la prise en charge de l’asthme ne doit pas se limiter aux périodes de crise , le traitement de fond doit être pris tous les jours.
Pendant le mois sacré du Ramadan les maladies ne sont pas toutes régies par la même règle.
En effet, les asthmatiques ont besoin d’inhaler un médicament qui est aussi un traitement à prendre de manière quotidienne afin de soulager leurs crises d’asthme, ou leurs difficultés respiratoires.
L’utilisation de ces inhalateurs par une personne en état de jeûne est permise pendant le mois du Ramadan car la vapeur aspirée ne parvient pas à l’estomac mais va aux poumons ; elle a la particularité de provoquer leur dilatation et de permettre à la personne de respirer normalement après cela. Ce n’est ni un aliment ni une boisson, et l’inhaler ne revient pas à manger ou à boire, car aucun aliment, ni aucune boisson ne parvient à l’estomac.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives