Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Dr. LAHLOU NAJIB ALLERGOLOGUE

Dr. LAHLOU NAJIB ALLERGOLOGUE

Les allergies au Maroc : et si c'était une allergie ? pensez-y....


COVID-19 ET GROSSESSE !!

Publié par Dr. Lahlou Najib sur 1 Avril 2020, 12:50pm

COVID-19 ET GROSSESSE !!

COVID-19 ET GROSSESSE !!
Les femmes enceintes ne semblent pas être plus à risque de contracter le virus que l’ensemble de la population. Néanmoins, puisqu’il est reconnu que leur système immunitaire est plus faible, elles doivent redoubler de vigilance afin d’éviter de contracter toutes formes de maladies.
Il est ainsi conseillé aux femmes ne présentant pas de symptômes de la maladie d’appliquer rigoureusement les gestes barrière et de respecter le confinement au cours de leur grossesse. Pour la plupart de ces patientes, l’accouchement et le suivi post-partum apparaissent toutefois très peu modifiés .
Cependant, face à une situation par rapport à laquelle on a très peu de recul, il faut rester prudent au 3ème trimestre de la grossesse, car elles sont plus vulnérables aux agents pathogènes. Les cas de transmission du virus in utero semblent très rares , la plupart des contagions relevées surviennent après l’accouchement, après des contacts rapprochées entre des mères infectées et leur bébé . Il peut s’avérer plus difficile de traiter les symptômes provoqués par la maladie, en particulier la fièvre et les troubles respiratoires. Effectivement, la prise de médicament est déconseillée à la femme enceinte et certains traitements pour les troubles respiratoires peuvent avoir un impact sur le bon déroulement de la grossesse.
Alors, même si de prime à bord, les femmes enceintes ne font pas partie des groupes à risque liés à la pandémie du COVID-19, elles doivent éviter toutes sources de contagion. Il en va de même pour toutes les maladies, qui peuvent avoir des répercussions plus grandes durant la grossesse.
À ce jour, tous les bébés qui sont nés d’une mère atteinte du virus se portent bien. Donc, pour l’instant, les données sont rassurantes, bien qu’elles soient encore trop peu nombreuses pour en tirer un bilan sans équivoque. La prudence est toutefois de mise et à cet effet, la plus récente étude chinoise mentionne en conclusion qu’il est crucial de tester toutes les femmes enceintes et d’appliquer de strictes mesures de contrôle des infections, de quarantaines des mères infectées et de surveillance rapprochée des nouveau-nés. Mais le fait de garder l’enfant auprès de sa mère malade paraît peu recommandé.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives