Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Dr. LAHLOU NAJIB ALLERGOLOGUE

Dr. LAHLOU NAJIB ALLERGOLOGUE

Les allergies au Maroc : et si c'était une allergie ? pensez-y....


IMPACTS DU COVID-19 SUR LES ASTHMATIQUES !!

Publié par Dr. Lahlou Najib sur 1 Septembre 2020, 13:49pm

IMPACTS DU COVID-19 SUR LES ASTHMATIQUES !!
IMPACTS DU COVID-19 SUR LES ASTHMATIQUES !!
Pour rappel, la toux et la fièvre restent les deux symptômes caractéristiques d'une infection au COVID-19.
Tous les asthmatiques ne présentent pas le même risque face au Coronavirus, le risque est moindre chez une personne atteinte d’un asthme léger bien contrôlé ne nécessitant pas un traitement de fond.
Ce qui n’est pas le cas pour les personnes souffrant d'asthme chronique sévère qui doivent continuer leur traitement de fond car on sait que le bon contrôle des symptômes limite les risques de présenter une poussée inflammatoire d'asthme en cas d'infection virale.
Près d’un asthmatique sur deux et 46% pour les asthmatiques sévères ont vu leurs rendez-vous médicaux annulés et
18% des asthmatiques sévères ont ressenti une détérioration de leurs problèmes d’asthme suite à ces annulations.
27% des asthmatiques ont eux-mêmes annulé ou reporté un rendez-vous médical et seuls 22% des asthmatiques ont accepté de remplacer un rendez-vous médical par une téléconsultation ;
61% des asthmatiques et 75% des asthmatiques sévères ont peur de contracter le virus en se rendant dans un hôpital ou un cabinet médical ; la grande majorité des asthmatiques sévères (72%) ont peur de mourir du Covid-19 ; 60% des asthmatiques estiment avoir plus de risque d’être contaminés que le reste de la population et 66% des asthmatiques craignent d’infecter sans le savoir leurs proches .
L’impact de l’épidémie affecte également leur rapport aux autres : une majorité d’asthmatiques craignent d’inquiéter leurs proches à cause de symptômes ( toux) proches de ceux du virus, tousser devenant un acte suspect et stigmatisant.
L'impact psychologique apparaît important. Plus de 80% des patients asthmatiques s’estiment plus à risque que le reste de la population et l’anxiété très forte les a motivés à rechercher de l’information validée .Cette inquiétude a d’ailleurs été aggravée par le fait que 52% des rendez-vous médicaux prévus ont été annulés. Les patients interrogés ont également pu exprimer leurs angoisses concernant les situations du quotidien : reprise du travail, peur de retourner dans les magasins, difficultés à respirer avec un masque...
Mais les patients se sont également révélés acteurs de leur santé en allant chercher eux-mêmes les renseignements nécessaires, 82% d’entre eux ont continué à prendre leur traitement de fond et 13% l’ont repris après l’avoir arrêté .
Si vous avez une désensibilisation en cours, que cette désensibilisation est efficace et bien tolérée, sans effets locaux importants (comme des irritations ou gonflement sous la langue), il n’y a pas de raison de l’interrompre d’après les données actuelles, si votre désensibilisation vous provoque des réactions plus importantes, et que vous ne pouvez pas joindre votre allergologue, il est préférable de l’interrompre le temps de l’épidémie, si vous deviez démarrer une désensibilisation, mieux vaut différer le début du traitement et attendre la fin de l’épidémie.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives