Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Dr. LAHLOU NAJIB ALLERGOLOGUE

Dr. LAHLOU NAJIB ALLERGOLOGUE

Les allergies au Maroc : et si c'était une allergie ? pensez-y....


ALLERGIE AUX ANTIBIOTIQUES !!

Publié par Dr. Lahlou Najib sur 17 Mai 2021, 18:19pm

ALLERGIE AUX ANTIBIOTIQUES !!
ALLERGIE AUX ANTIBIOTIQUES !!
Allergie fréquente chez l’adulte, ce sont les pénicillines qui sont les plus impliquées. Il est important de savoir reconnaître une réaction allergique des autres réactions médicamenteuses pour éviter des évictions inutiles . Pour développer une réaction allergique aux antibiotiques comme aux autres médicaments, il faut déjà avoir pris cet antibiotique en général plusieurs fois, voire de manière rapprochée; C’est ce que l’on appelle la phase de sensibilisation. La personne va se sensibiliser au fur et à mesure des prises, puis un jour lors d’une nouvelle prise, une manifestation allergique va apparaître .
L’allergie aux antibiotiques et plus généralement aux médicaments n’est pas héréditaire. De même qu’avoir des allergies respiratoires ou alimentaires ne représentent pas un facteur de risque de développer une allergie à un antibiotique.
Il est nécessaire de prendre l’antibiotique incriminé plusieurs fois avant de voir l’allergie apparaître.
La réaction allergique à un antibiotique peut entraîner des manifestations immédiates ou retardées apparaissant sous traitement . Les réactions immédiates peuvent être une urticaire , un œdème laryngé, une crise d’asthme, des vomissements, douleurs abdominales, diarrhées, parfois malaise pouvant aller jusqu’à la perte de connaissance…
Dans les cas de réactions retardées, on peut observer une éruption cutanée apparaissant sous plusieurs jours de traitement, voire une toxidermie sévère.
La réaction immédiate est de courte durée. Si la réaction est uniquement cutanée, un traitement symptomatique et une surveillance sont suffisants. Mais s'il s’agit d’une urgence il faut une hospitalisation .
Les tests cutanés ne sont pas validés pour tous les antibiotiques. Donc pour établir le diagnostic, on pratique un test de provocation ou test de réintroduction. Le principe consiste à réadministrer l’antibiotique soupçonné à petite dose. Si le test est négatif on élimine le diagnostic de l’hypersensibilité allergique. Si un antibiotique est incriminé, la conduite à tenir sera son éviction totale ainsi que celle des médicaments de la mème famille .
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives